E-business : mise à l’échelle, commerce numérique et indicateurs clés de performance (ICP) pour les indépendants

Scaling, commerce numérique et chiffres clés – e-business, le mot magique ailé de notre génération ! Il y a seulement 20 ans, nous aurions tous dû feuilleter l’annuaire téléphonique, appeler des gens, distribuer des cartes de visite. Aujourd’hui, tout le monde peut créer sa propre entreprise, depuis le confort de son canapé. Grâce à des solutions open source comme WordPress ou Woocommerce, il est possible de créer gratuitement des boutiques en ligne complètes, à condition d’y consacrer du temps. Mieux encore, même les transactions sont aujourd’hui possibles en temps réel, sans expertise particulière, par exemple grâce à des prestataires comme PayPal. Transactions de Los Angeles à Berlin ? Tout est réservé en cinq secondes. En outre, il existe bien sûr de nombreuses solutions intelligentes pour l’e-business qui facilitent la vie quotidienne mais permettent aussi d’économiser du personnel pour certaines tâches afin de l’utiliser plus judicieusement ailleurs. Il existe des logiciels pour la comptabilité et les taxes, des logiciels pour les ventes, des logiciels pour les clients et, bien sûr, la gestion du personnel. De nombreux processus sont enregistrés ici de manière entièrement automatique et ne doivent plus être traités manuellement. Mot clé : automatisation et mise à l’échelle.

+ AD: Do you know?

Commerce numérique : Quelles méthodes utilisez-vous pour votre idée ?

Avant de lancer votre start-up, vous devez réfléchir longuement à vos options techniques. Car voici un avertissement : si vous vous engagez dans le mauvais système et que vous le payez mensuellement, vous deviendrez rapidement dépendant. Par exemple, il existe différents fournisseurs de boutiques en ligne pour lesquels vous devez payer des montants à trois chiffres par mois. En retour, ils vous promettent des avantages. Des avantages que vous pouvez bien sûr réaliser vous-même avec des solutions open source – il suffit de les chercher. Mais oui, le service permet de gagner beaucoup de temps, par exemple si vous n’avez absolument aucune connaissance technique des solutions numériques. Mais si vous choisissez le mauvais produit et ne vous en rendez compte qu’après trois mois ou six mois, tout est déjà installé sur ce système. D

Le changement n’est alors pas aussi facile et le changement est associé à des coûts supplémentaires. Soudain, vous devez payer les coûts de développement de deux boutiques en ligne. En outre, avec cette restructuration, vous perdriez des places dans les moteurs de recherche, car la structure de la page change en raison du nouveau système, et avec elle les URL individuelles. Les mauvaises décisions et leurs conséquences.

Le passage à l’échelle dans le marketing en ligne

« Échelle » signifie escalier et de là, échelle signifie expansion. Dans l’administration des entreprises et pour les start-ups, le changement d’échelle est le sujet par excellence. Une fois que la preuve du concept (modèle commercial rentable) a été réalisée, l’étape suivante consiste à générer plus de profits avec moins d’investissements. Plus les coûts du nouveau chiffre d’affaires sont faibles, mieux c’est. Certains processus peuvent être automatisés de sorte que certaines tâches ne nécessitent plus de personnel, mais seulement des logiciels et des licences.

Apprendre à passer à l’échelle avec l’affiliation / les publicités

De nombreux jeunes entrepreneurs dans le domaine du marketing en ligne aiment souvent démarrer leur première affaire dans le domaine du marketing d’affiliation.Chaque fois qu’un utilisateur achète un produit par le biais du lien d’affiliation, le propriétaire du blog gagne entre 5% et 20% (généralement 10%) sur les ventes.

La base est souvent un petit blog avec des articles ou une page de renvoi (page HTML unique avec un design optimisé pour les ventes). Sur ce blog, on trouve donc, par exemple, des rapports de tests sur des sujets tels que les e-cigarettes, la machine à café classique ou encore plus spécifiquement le « test du tampon de la machine à café ». Il en va de même pour les vélos, bien sûr, et surtout pour les vélos électriques ou même plus précisément pour le « comparatif des vélos électriques à lampe ».

+ AD: Do you know?

Avantages du marketing d’affiliation

Les articles individuels du blog contiennent ensuite les liens d’affiliation. C’est ainsi que fonctionne le marketing d’affiliation : il s’agit d’augmenter la taille de l’entreprise à petite échelle.

  • Peu d’efforts
  • Peu de risques
  • Croissance simple
  • Un rendement relativement élevé

La mise à l’échelle est rapide, tout ce dont le spécialiste du marketing d’affiliation a besoin, ce sont des textes de référencement et/ou des publicités sur les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche (réseaux sociaux et moteurs de recherche).

L’objectif du jeune entrepreneur est d’acheter une portée ciblée par le biais d’un placement dans les moteurs de recherche et/ou d’annonces dans les réseaux sociaux afin de générer des ventes suffisantes. Les publicités commencent avec de petits budgets et, si elles sont bien réussies, elles sont montées en puissance et diffusées pendant des mois. Chaque page ou annonce qui génère suffisamment de ventes devient alors un projet durable pour l’entrepreneur qui génère constamment plus de profits sans effort significatif.

Avec de petits budgets, ils testent désormais l’efficacité de différentes publicités et comparent les campagnes entre elles. L’investissement n’est pas trop élevé, car chaque campagne est testée avec peut-être seulement 20 ou 30 € par jour.

+ AD: Do you know?

Comment fonctionne la mise à l’échelle des affiliations et des publicités ?

Après les 20, 30 ou 50 premiers articles du blog, les articles sont déjà équipés de publicités (Facebook). Chaque article individuel fait l’objet d’une campagne publicitaire. Au sein de cette campagne publicitaire (dossier), on trouve ensuite les différentes annonces (par photos, vidéos, groupes cibles, lieu de résidence, etc.) qui sont testées les unes par rapport aux autres.

Par exemple, dans le cas de la bicyclette électrique, il pourrait s’agir de la photo d’une personne qui roule. Un deuxième graphique montre l’e-bike en détail. Un troisième graphique montre la bicyclette électrique dans le garage, sans personne. Lequel de ces trois graphiques apportera le plus de clics et le plus de ventes ? Avec les 50 articles, cela donnerait lieu à 150 annonces différentes. Après une courte période de fonctionnement de 2, 3 jours, les résultats peuvent être évalués. Les annonces individuelles qui convertissent mal, c’est-à-dire qui génèrent peu de clics et de ventes, sont désactivées rapidement. Après le suivi, il est décidé quelles campagnes doivent être arrêtées et lesquelles doivent être poursuivies.

Sur 150 annonces, peut-être 20 ou 30 survivront. Celles-ci sont rentables ! Chaque page ou publicité individuelle coûte 50 € par jour (coûts pour Facebook Ads) et apporte à son tour un revenu d’affiliation de 70 € par jour – 20 € de bénéfice. Il en résulte un bénéfice quotidien de 400 à 600 € avec seulement 20 ou 30 annonces, et un bénéfice mensuel de 15 000 € sans fluctuations. C’est ainsi qu’un petit blog ou une page de renvoi sur le thème des « comparaisons » et des « tests » de produits est devenu une véritable preuve de concept avec plus de 100 000 € de bénéfice annuel, avec une seule personne.

Le modèle opérationnel est alors encore optimisé, les budgets ont été réaffectés et l’expansion se poursuit ainsi. Pour une personne seule, c’est un bon travail car l’investissement à risque pour l’expansion est faible. En même temps, le modèle d’entreprise est facile à développer, plus de portée ne signifie pas plus de dépenses (personnel, espace, assurance, achats, avance, etc.).

+ AD: Do you know?

Chiffres clés pour mesurer le succès

ROI (Return of Investment) pour les investisseurs et l’évaluation.

Avec le « scaling », le retour sur investissement est l’un des facteurs centraux de la gestion d’entreprise et donc naturellement aussi pour vous et vos considérations sur la rentabilité des projets. Le retour sur investissement indique la rentabilité d’un produit, d’une campagne individuelle ou d’un secteur opérationnel par rapport à l’investissement réalisé. Il n’indique pas une durée, mais un ratio (investissement/chiffre d’affaires). Cet indicateur peut être utilisé pour comparer différents produits, campagnes ou domaines opérationnels entre eux, pour les évaluer et prendre des décisions.

  • Analyse et comparaison des différents domaines d’activité et objets d’investissement
  • Détermination et évaluation de la performance d’un investissement pour une période de temps passée.
  • Planification et contrôle des investissements futurs

En choisissant de vous concentrer sur les domaines les plus rentables, vous réaliserez le plus grand profit.

Pour que vous compreniez parfaitement le retour sur investissement, voici deux exemples de la question :

  • À quoi ressemble l’utilisation du retour sur investissement dans votre entreprise ?
  • A quoi ressemble l’utilisation du ROI avec les investisseurs ?

Qu’il s’agisse d’une campagne d’influence sur YouTube ou d’un reciblage pour votre propre boutique en ligne, voire d’une publicité télévisée classique. Dans tous les cas, une certaine somme d’argent est investie pour atteindre un certain objectif. La question est maintenant de savoir quelle campagne promet le plus de rentabilité. Quelle campagne rapporte le plus de bénéfices par euro investi ?

Dès la phase préparatoire, dans le concept et la stratégie, les coûts jouent un rôle extrêmement important. En définitive, les campagnes sont limitées à une certaine période de temps. Tantôt par un budget fixe, tantôt par des caractéristiques saisonnières (mode), tantôt par la demi-vie du produit, par exemple les produits tendance ou même les jeux vidéo, dont la plate-forme est constamment concédée techniquement.

Nous avons donc maintenant (dans notre exemple de retour sur investissement) différentes options sur le bureau du marketing des médias sociaux. Gestion de la communauté, publicités sur Facebook, publicités sur Instagram, publicités sur YouTube, portée organique, tous nos clips vidéo, tout l’éventail des possibilités s’offre à vous. Afin d’effectuer une comparaison et une évaluation, les chiffres clés des différents domaines sont utilisés.

+ AD: Do you know?

Calcul et formule

Vous disposez d’un budget média de 50 000 €. Idéalement, vous souhaitez obtenir le maximum de résultats avec ce budget. Le plus d’audience possible, le plus de ventes et le plus de chiffre d’affaires possible. Si votre chiffre d’affaires attendu est alors de 70 000 € (le bénéfice étant par conséquent de 20 000 €), votre retour sur investissement est de 0,40.

  • Bénéfice généré / capital employé = ROI
  • 20 000 euros / 50 000 euros = 0,4

Le retour sur investissement indique maintenant que vous gagnerez 0,40 euros pour chaque euro investi. Si vous comparez maintenant différentes campagnes entre elles et si vous comparez leurs coûts et leurs bénéfices escomptés, vous pouvez faire des déclarations sur les campagnes de médias sociaux dans lesquelles vous devriez investir ou non.

ROI pour comparaison – décision d’investissement

Quelle est l’utilité du retour sur investissement avec les investisseurs ? Disons qu’un investisseur souhaite investir 1 million dans un nouveau tour de table et répartir le capital sur 2 start-ups. Elle ou il étudie 10 start-ups différentes et leurs plans d’affaires. La grande question : quel investissement vaut la peine ? La réponse : une comparaison basée sur le retour sur investissement. Toutes les start-ups estiment leur bénéfice pour la 1ère – 3ème année. L’investisseur sait alors à combien s’élèvera le bénéfice au cours des trois premières années.

  • La Start Up A a un ROI de 0.18
  • Start Up B a un ROI de -0.24
  • Start Up C a un ROI de 0.13
  • Start Up D a un ROI de 2.53
  • Start Up E a un ROI de 0.45

Start Up D avec un ROI de 2,53 promet (si tous les concepts ont la même qualité) les plus grandes opportunités pour l’investisseur. Plus Start Up E avec un ROI de 0,45.

Des partenaires de coopération pour une portée supplémentaire

Les partenaires de coopération sont particulièrement utiles dans le domaine des relations publiques et du marketing. En unissant intelligemment ses forces, on peut non seulement vivre des idées marketing créatives, par exemple des événements d’influenceurs, mais aussi créer des produits totalement nouveaux, par exemple une marque spécifique de chocolat et de biscuits. Les deux parties bénéficient de l’effet publicitaire mutuel. Dans le même temps, les partenaires de coopération ne s’arrachent généralement pas les clients, mais les attirent les uns vers les autres. Idéalement, les coopérations aboutissent à des synergies significatives.

Principe de coopération : gagnant-gagnant

Pour qu’une coopération soit fructueuse, il faut d’abord clarifier les objectifs. Pourquoi travaillons-nous ensemble ? Comment travaillez-vous ensemble et dans quel format chaque marque individuelle doit-elle se présenter ? Quel succès est attendu à la fin ? Comment ce succès sera-t-il atteint ? Bien sûr, il y a beaucoup d’autres questions, comme le financement ou les ressources humaines – après tout, il doit s’agir d’une entreprise gagnant-gagnant. Mais fondamentalement, les coopérations sont des coopérations rentables. Le grand avantage réside dans les effets de synergie bien connus. Les clients de la marque A prennent conscience de la marque B, et vice versa.

Grâce à cet effet, les parties intéressées peuvent être poussées les unes vers les autres. En même temps, la publicité ne coûte pratiquement pas d’argent supplémentaire, car elle est incluse dans les processus existants. La marque A est présente dans la publicité en ligne de la marque B. Inversement, la marque B est présente sur les stands de foire de la marque A. Mieux encore, notre marque de biscuits peut fournir des fragments au fabricant de chocolat, qui les incorpore simplement au mélange de base comme les autres ingrédients. En principe, il n’y a pas ou peu de dépenses supplémentaires au sens monétaire du terme. C’est pourquoi les coopérations, si elles sont bien planifiées, sont si rentables pour les deux parties.

+ AD: Do you know?