Stratégie de médias sociaux pour Facebook, YouTube, Instagram & Co. – Conseils de l’Agence

La philosophie d’une entreprise, les valeurs qui sont portées de l’intérieur vers l’extérieur, en partie pour motiver les gens à participer, ne font pas seulement partie de la stratégie des employés mais aussi du marketing. L’identité de notre entreprise, de la société ou de nos produits est déterminante pour l’effet authentique de notre marque. Authentique, cela peut signifier beaucoup de choses, de la promesse de qualité des produits, par exemple pour les vis ou autres fabrications en acier, mais aussi une promesse de durabilité, par exemple en ce qui concerne les questions écologiques actuelles. La philosophie de l’entreprise représente l’ensemble de ces caractéristiques et valeurs. D’où venons-nous et où voulons-nous aller ?

Stratégie en matière de médias sociaux : composantes et aspects

Même dans une stratégie de médias sociaux, la philosophie de l’entreprise doit toujours jouer un rôle lorsque les responsables des médias sociaux prennent en charge la planification. Surtout lorsqu’un expert se consacre au marketing sur les réseaux sociaux, chaque mesure doit être bien planifiée. Mais il ne s’agit pas seulement de chaque mesure individuelle, le fil conducteur, l’ensemble du travail doit être cohérent. La philosophie d’entreprise comporte plusieurs composantes et aspects. Une grande idée vient toujours de l’équipe fondatrice.

Ceux qui ont commencé par une idée ont eu des idées concrètes et les ont généralement mises en œuvre exactement comme ils le souhaitaient. Après tout, c’est leur propre produit, leur propre agence ou leur propre entreprise, organisée avec amour et temps. La philosophie de l’entreprise varie également en fonction des traits de caractère des propriétaires. D’une entreprise tranquille et familière, avec un petit personnel et des bureaux, à une agence un peu trop organisée, au quotidien, entre la planification, l’organisation, la mise en œuvre et le suivi ainsi que l’analyse. Des concepts différents apportent des résultats différents et aussi un personnel différent. Plus le nombre d’employés est important, plus leur voix a de poids, y compris dans la philosophie de l’entreprise. Aujourd’hui, nous nous intéressons de très près à nous-mêmes, à notre principe directeur très personnel, ainsi qu’à nos concurrents et aux points clés qui nous distinguent d’eux.

Notre propre position sur le marché, les forces de nos concurrents mais aussi nos propres connaissances deviennent une image individuelle, une mosaïque si vous voulez, dont notre propre marché est composé. Mieux nous comprenons ce tableau, mieux nous pouvons évaluer les possibilités qui s’offrent à nous en tant qu’entreprise. Ainsi, après avoir évalué et catégorisé nos catégories de produits et nos produits individuels dans le dernier article et les avoir ainsi classés pour le marketing, nous en venons maintenant à l’entreprise et à la concurrence.

  • L’identité de l’entreprise/des produits est cruciale pour l’impact authentique de la marque.
  • Des concepts différents donnent des résultats différents
  • Plus le nombre d’employés est élevé, plus leur voix est importante dans la philosophie de l’entreprise.

Position sur le marché : comprendre la concurrence / Auto-évaluation

Tout d’abord, nous devons toujours parler d’une évaluation approximative, à quelle position du marché nous voyons-nous actuellement ? Grâce aux statistiques, mais aussi aux diagrammes et aux enquêtes menées dans notre propre entreprise ou par des agences, nous pouvons savoir où se situe notre entreprise. En tant que jeune entreprise ou start-up, il est conseillé de s’intéresser aux grandes entreprises. Ils investissent déjà des sommes importantes dans des stratégies de marketing, y compris pour les réseaux sociaux. Mais fondamentalement, il s’agit d’une évaluation du marché : quel est le volume qui peut être généré par les ventes, quel est le groupe cible actuel et qui achète ou consomme nos produits ? Pour que nous puissions par la suite comparer parfaitement le groupe cible de notre produit avec le groupe cible du réseau social concerné, il est d’autant plus facile de déterminer les intersections. Lorsqu’on évalue sa propre entreprise, il est très utile non seulement de se regarder soi-même, par exemple à travers la philosophie de l’entreprise et les valeurs qu’elle représente, mais aussi de jeter un regard global sur les concurrents.

À la fin, votre propre entreprise doit être écrite de manière bien structurée, de préférence sous forme de puces.

  • Qui sont nos contacts, à quoi ressemble notre groupe cible ?
  • Quels sont les points forts de notre entreprise, sur quel marché sommes-nous présents et où devons-nous aller avec notre propre univers de produits ?

Il ne s’agit pas d’une présentation d’entreprise extrêmement précise et longue d’une page, mais de penser par soi-même. Que représente notre entreprise à l’heure actuelle et où voulons-nous être dans un certain laps de temps, avec ou sans marketing des médias sociaux.

Après avoir examiné votre propre entreprise et vos propres idées, vous devez toujours jeter un coup d’œil à la concurrence. Comme nous l’avons déjà décrit, les concurrents particulièrement importants investissent des sommes considérables dans leurs concepts de marketing, qu’il s’agisse de marketing sur le lieu de vente, de marketing en ligne ou même plus spécifiquement de marketing sur les médias sociaux. Comment concevez-vous votre affichage ? A quelles heures postez-vous ? Quel est le contenu que vous publiez ?

  • Évaluer la position de l’entreprise sur le marché
  • Ne vous regardez pas seulement vous-même, mais aussi vos concurrents.

Concurrence directe : identifier les positions et les opportunités du marché

Outre le spectre large et étendu d’une compétition globale, il y a bien sûr aussi la compétition directe. Une concurrence qui ne propose pas des produits similaires mais exactement les mêmes produits ! Par exemple, si vous êtes un détaillant alimentaire en ligne et que vous vendez des produits biologiques, un deuxième magasin de produits biologiques est clairement un concurrent direct. La start-up alimentaire qui produit des barres de muesli appartient au large cercle des concurrents. Vous pouvez en tirer une leçon : les copieurs, c’est-à-dire ceux qui reprennent les idées des autres, ne doivent être utilisés que dans le cadre d’une concurrence importante, mais vous devez vous distinguer clairement de vos concurrents directs et de vos rivaux. Ainsi, si vous vous laissez inspirer par des idées créatives ici, vous courez rapidement le risque de poster exactement le même contenu. Cela signifie qu’ils n’offrent pas de valeur ajoutée pertinente et ne sont donc pas pertinents pour une certaine proportion de fans. Ils doivent essayer de se différencier le plus possible de leurs concurrents directs. C’est pourquoi il est également important de faire la distinction entre la concurrence globale, c’est-à-dire sur le marché général, et la concurrence directe, c’est-à-dire les concurrents spécifiques.

  • Ne pas être directement inspiré par des idées créatives
  • Se démarquer des concurrents directs

Connaissance du marché : Notre USP

Pour votre propre planification des médias sociaux, il vaut la peine d’emmener avec vous vos propres connaissances d’expert. Bien entendu, celles-ci sont tout à fait individuelles dans chaque secteur, pour chaque produit et chaque entreprise. En fin de compte, cependant, ils ont toujours certains sujets que leur agence, votre entreprise ou votre produit en particulier peut ou doit aborder. Qu’il s’agisse d’efficacité énergétique ou d’un composant spécial, dans le cas de la mode peut-être d’une application spéciale. Avec ces ou plusieurs arguments de vente uniques, vous pouvez vous démarquer clairement de la concurrence, notamment de la concurrence directe. Bien sûr, il existe de nombreuses voitures et de nombreux médias sociaux qui en traitent, mais notre marque est surtout synonyme d’efficacité. C’est suffisant pour nous permettre de nous positionner en première ligne dans l’actualité générale, comme le débat actuel sur le scandale du diesel.

Mais ne pensons pas seulement à nos propres valeurs ou idées, il y a bien sûr beaucoup d’autres personnes qui ont un intérêt dans notre entreprise. Nous appelons ce groupe de personnes les parties prenantes.

  • Des connaissances spécialisées dans chaque secteur d’activité
  • Des arguments de vente uniques qui vous distinguent de la concurrence directe.

Les parties prenantes : Clients, nouveaux clients, employés, presse et médias

Le terme vient en fait de la théorie économique, mais, surtout dans les médias sociaux, le lien social avec d’autres personnes joue un rôle important. Nous pouvons certainement diviser ces personnes en différents groupes, ce qui nous permet d’avoir différents contacts pour lesquels nous pouvons développer des stratégies individuelles. Par exemple, nous avons un important segment de clients privés, ce segment de clients privés assure en définitive la vente et la distribution de nos produits. Dans notre stratégie de médias sociaux, ils sont donc en tête de liste ! Les employés constituent un autre groupe de personnes. Les employés peuvent également être récupérés de différentes manières, par le biais d’un aperçu de leur travail et donc d’un peu de notoriété pour les employés, jusqu’à une campagne de formation pour les entreprises de formation. Un autre groupe est souvent constitué des médias et des représentants de la presse.

Les médias et les représentants de la presse sont également à l’origine d’une grande partie de notre attention et donc de la vente potentielle de produits. Les représentants des médias doivent donc également être pris en compte dans une stratégie de médias sociaux, et il convient de trouver des modèles pour les aborder. Beaucoup utilisent Twitter pour ce travail, même si vous pouvez bien sûr atteindre la presse tout aussi bien via Instagram ou YouTube. Tout dépend de la bonne planification.

Il y a beaucoup plus de groupes, pour revenir à notre exemple dans l’industrie automobile, lorsque nous devenons efficaces sur le plan énergétique, nous avons également une responsabilité en matière de durabilité, d’aspects écologiques pour l’avenir. Ici aussi, il y aura des personnes qui se sentiront dérangées par nos produits ou services, par exemple les habitants d’une grande ville, directement sur une route principale. Ces personnes, les Kauder, doivent également être prises en compte dans la stratégie de médias sociaux.

Les régions centrales : Marketing pour les districts, les villes et les pays

Tant que nous sommes sur le sujet de la responsabilité régionale, les régions centrales en particulier jouent un rôle majeur dans le concept des médias sociaux. Il s’agit de la promotion dans une région, une ou plusieurs villes spécifiques, un pays ou un continent. Bien entendu, les stratégies appropriées doivent également être développées pour les différentes circonstances géographiques. L’élaboration d’une stratégie n’est pas seulement importante pour le développement organique, mais aussi pour les publicités et la portée payante dans les réseaux sociaux. Aujourd’hui, les publicités peuvent être distribuées de manière très précise en fonction des données démographiques. Par exemple, nous pouvons définir un groupe cible sur Facebook qui correspond aux femmes âgées de 30 à 40 ans qui viennent des environs immédiats de Berlin, jusqu’à un maximum de 17 kilomètres. Est-il possible d’être encore plus précis ? Oui, bien sûr ! Facebook voit son capital dans les publicités et le travail avec nos données d’utilisateur. C’est pourquoi le gestionnaire de publicité peut être réglé de manière très précise ; en tant qu’entreprise locale de Berlin-Kreuzberg, vous pouvez également placer des annonces qui ne s’adressent qu’aux personnes de Berlin-Kreuzberg. De cette manière, vous disposez de votre publicité de manière extrêmement précise à Berlin Mitte, avec un minimum de gaspillage.

Non seulement la publicité, mais aussi le contenu de leurs affichages doivent être orientés vers les conditions régionales. S’ils veulent s’implanter à Berlin, vous devez également le mentionner dans vos textes. Leurs photos sont donc marquées avec le lieu. Vous devriez également regarder que le surtout avec les gens de Berlin marquer les photos avec Like, commenter les photos ou les vidéos, assurer l’attention dans leur région ! Si vous souhaitez travailler à l’échelle nationale, il est également conseillé d’aller dans les grandes villes. Le plus grand groupe d’acheteurs se trouve dans les grandes villes. L’urbanisation de notre société augmente de plus en plus, le fameux exode rural. Si vous vous concentrez trop sur les mesures de marketing à Hambourg, vous atteindrez directement deux millions de personnes. Si, en contrepartie, vous essayez de faire de la publicité pour l’ensemble de la Basse-Saxe, à l’exception de Hanovre, l’effort est déjà considérablement plus élevé. Ici aussi, la question se pose : faut-il plutôt devenir à Hanovre ?

Le groupe cible est tout aussi important, mais il est beaucoup plus facile à atteindre et il est facile de le garder dans la boucle de communication. Si nous nous adressons à une personne de Hildesheim, la personne de Braunschweig ne se sent plus interpellée. Par conséquent, la régionalité doit également trouver sa place dans votre concept.

  • Les régions centrales jouent un rôle majeur dans le concept des médias sociaux

Philosophie : message central du marketing et de l’entreprise

Enfin, nous revenons à la philosophie, après avoir réfléchi aux différents groupes de personnes, à la régionalité mais aussi à la concurrence, faisons un retour sur nous, qui sommes-nous ? Comment pouvons-nous apporter nos idées dans cette compétition et sur ce marché, afin d’offrir une valeur ajoutée aux fans, des concepts classiques mais aussi des nouveautés ! Alors que dans nos réflexions initiales, notre entreprise était encore à 100 % au premier plan, nous sommes maintenant familiarisés avec les autres, ceux qui existent en dehors de notre monde, les blogueurs, les autres agences, les magazines, les critiques et bien plus encore. En observant la concurrence, nous pouvons maintenant choisir les valeurs exactes qui, selon nous, nous apporteront le plus de succès !

Nous pouvons maintenant former notre propre message de base sur la base des deux dernières considérations, sur les produits et les catégories de produits ainsi que sur la concurrence et la philosophie. Je voudrais ici faire référence à l’un des fondateurs et légendes des start-up allemandes, Carsten Maschmeyer, qui a un jour magnifiquement résumé la vente de produits. Dans un message de base, simple, clair et quelque chose de spécial. J’aime transmettre ces phrases car elles résument en fin de compte un concept de médias sociaux aussi complexe, composé de planification, de stratégie, d’analyse et de message marketing, en un message simple. Nous pouvons utiliser ce message à l’égard de nos clients, employés, managers, stagiaires, actionnaires, partenaires régionaux, politiciens et aussi des médias. Passons à la dernière étape de la première considération de base, qui sommes-nous ? Jusqu’à un certain point !

Message principal

Il existe de nombreux produits qui… mais nous sommes les seuls qui…

Il y a des études qui … / nous voulons convaincre, donc nous recevons des témoins – pourquoi XY fonctionne-t-il ?

Tipp! Lesen Sie mehr über unsere Agentur:
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire